Avant que j’oublie / Anne Pauly

éditeur : Verdier, 2019

Résumé :

Il y a d’un côté le colosse unijambiste et alcoolique, et tout ce qui va avec : violence conjugale, comportement irrationnel, tragi-comédie du quotidien, un « gros déglingo », dit sa fille, un vrai punk avant l’heure. Il y a de l’autre le lecteur autodidacte de spiritualité orientale, à la sensibilité artistique empêchée, déposant chaque soir un tendre baiser sur le portrait pixelisé de feue son épouse ; mon père, dit sa fille, qu’elle seule semble voir sous les apparences du premier. Il y a enfin une maison, à Carrières-sous-Poissy et un monde anciennement rural et ouvrier.

Notre avis :

Comment pardonner à quelqu’un qui n’est plus là, comment faire pour enfin le comprendre, lui connaître enfin à travers tous ses souvenirs que l’on découvre ou redécouvre sous un autre angle.. Très bel ouvrage sur cette période que l’on appelle « le deuil ».